Formation Pediatrie

DIU Douleur de l'enfant en pratique quotidienne

 

Editorial

Le DIU « Douleur de l’enfant en pratique quotidienne » dispense une formation théorique et pratique orientée sur les stratégies de changement.
 

Objectifs

Apporter aux professionnels de santé (médecins, infirmiers, puéricultrices, kinésithérapeutes …)  les connaissances leur permettant une prise en charge optimale de la douleur chez l’enfant, en particulier à l’hôpital..


Programme

Le contenu porte  sur toutes les situations cliniques : la douleur provoquée par les soins, les douleurs aux urgences et en médecine de ville, la douleur post opératoire, les douleurs neuropathiques, les douleurs récurrentes, la migraine de l’enfant, les douleurs chroniques inexpliquées, la douleur de l’enfant polyhandicapé, la douleur du nouveau né, les soins palliatifs. Méthodes d'évaluation et aspects psychologiques, antalgiques et méthodes non pharmacologiques de prise en charge, en particulier relaxation et hypnose, sont approfondis.


Intervenants

Tous des spécialistes de la douleur de l'enfant, infirmières, psychologues, pédiatres et anesthésistes, issus en particulier des équipes de Trousseau et Bicêtre.


Comité d'organisation

Dr Daniel Annequin , Dr Barbara Tourniaire, Bénédicte Lombart (Trousseau, Pr Murat), Dr Elisabeth Fournier-Charrière ((Bicêtre, Pr Devictor).


Contenu

L’enseignement se déroule sur une année.

=12 journées de formation sous la forme de modules de 2 jours de cours et ateliers  (105 h d’enseignement)

=5 journées de stage formation pratique au sein d’unités douleur pédiatriques.

=Réalisation d’une action pratique en faveur de la lutte contre la douleur de l’enfant au cours de l’année (« projet professionnel »)

=2 journées de bilan avec présentation des projets professionnels de chacun des étudiants.


Validation

Diplôme d’université validé par l’assiduité aux cours et aux stages, la note de contrôle continu et la note du projet professionnel réalisé pendant l’année et présenté devant un jury lors du dernier séminaire.


Rougeole. Le débat sur un vaccin est relancé - Ouest-France


Ouest-France

Rougeole. Le débat sur un vaccin est relancé
Ouest-France
La mort d'un bébé à Berlin relance le débat sur le vaccin contre la rougeole. | Photo: Reuters. Facebook; Twitter; Google+; Achetez votre journal numérique. Ouest-France avec agences. Un bébé de 18 mois est décédé de la rougeole, mercredi, à Berlin.
Rougeole: un enfant de 18 mois décède à BerlinBFMTV.COM
Rougeole : un bébé décède à BerlinPourquoi Docteur ?
Rougeole: La mort d'un bébé de 18 mois inquiète l'Allemagne20minutes.fr
L'Express -Francetv info

XVI Latin American Congress of Pediatrics, ALAPE 2012

 ALAPE in this special year 2012, celebrates its 50 anniversary, occasion that with particular enthusiasm renews the commitment to continue growing and establishing itself as the regional organization that represents and promotes the voice of pediatricians and children in the region.


«Bourbon», un nouveau virus mortel découvert - 20minutes.fr


20minutes.fr

«Bourbon», un nouveau virus mortel découvert
20minutes.fr
20 Minutes avec AFP. Créé le 21.02.2015 à 21:07; Mis à jour le 23.02.2015 à 17:30. Mots-clés. Santé,; virus,; Etats-Unis. Une découverte très inquiétante. Les autorités sanitaires américaines ont annoncé vendredi avoir découvert un nouveau virus qui serait ...
Etats-Unis : "bourbon", un nouveau virus mortel identifiéEurope1
Etats-Unis. Bourbon, un nouveau virus mortel identifiéOuest-France
Bourbon: le nouveau virus mortel transmis par les tiquesFrance Soir
Pourquoi Docteur ? -Mensquare -Paris Match

AAP National Conference & Exhibition 2012

The American Academy of Pediatrics (AAP) National Conference & Exhibition 2012 will deal with patient care for infants, adolescents or children and the latest pharmacological and technological advances in Pediatrics medicine.

Exhibition

Included

Grippe : Marisol Touraine déclenche le plan Orsan... qui n'existe pas - Libération


Libération

Grippe : Marisol Touraine déclenche le plan Orsan... qui n'existe pas
Libération
Des vaccins contre la grippe. L'épidémie a déjà touché deux millions de personnes cet hiver. (Photo Denis Charlet. AFP). RETOUR SUR. Mis en ?uvre pour lutter contre l'épidémie de grippe très importante, le plan «Organisation de la réponse du système de ...
Grippe : l'épidémie devrait toucher 4 millions de FrançaisPourquoi Docteur ?
Grippe: Marisol Touraine déclenche le plan sanitaire ORSANAgevillage
La grippe, un plan de communication ou les moyens pour répondre ...Parti Communiste Français
Journal des femmes -Enviro2B -ladepeche.fr

59th Annual Meeting of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (AACAP) 2012

59th Annual Meeting of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (AACAP) 2012 deals with developmental, behavioral or mental disorders of children and adolescents. New developments in research, evaluation and treatment of psychiatric disorders are presented.

Appel de l'OMS pour l'utilisation de seringue à injection unique - ladepeche.fr


ladepeche.fr

Appel de l'OMS pour l'utilisation de seringue à injection unique
ladepeche.fr
Des millions de personnes pourraient ainsi être protégées contre les infections transmises par des injections à risque. RelaxNews / Szekeres Szabolcs /shutterstock.com. (AFP) - L'Organisation mondiale de la Santé a lancé un appel lundi pour l'utilisation de ...
OMS : un appel à la généralisation des seringues à usage uniqueLe Point
Seringues: plus de deux millions de personnes contaminéesRomandie.com
OMS : Favorable à l'utilisation des seringues à usage uniquemaville.com
Centre d'Informations Internet de Chine

XVI Latin American Congress of Pediatrics, ALAPE 2012

The Latin American Association of Pediatrics – ALAPE, welcomes you to its most important international event, the XVI Latin American Congress of Pediatrics.

Latin American Congress of Pediatrics, ALAPE epresents and promotes the voice of pediatricians and children in the region.



Exhibition

Included

Cholestérol : une nano-molécule protège les artères - Pourquoi Docteur ?


Pourquoi Docteur ?

Cholestérol : une nano-molécule protège les artères
Pourquoi Docteur ?
Un tout petit médicament stabilise les dépôts de graisses dans les artères qui peuvent provoquer des infarctus. Des résultats prometteurs chez l'animal. Cholestérol : une nano-molécule protège les artères. CLAVIERES VIRGINIE/SIPA ...
Cholestérol: un nano-médicament pour nettoyer les artèresFrance Soir
Cholestérol : des "nano-drones" pour nettoyer les artères ?Sciences et Avenir
Un nano drone pour lutter contre l'athéroscléroseTopSanté
L'Expression

Annual Meeting of the Pediatric Academic Societies 2013

The Pediatric Academic Societies (PAS) are four individual pediatric organizations (the American Pediatric Society, Society for Pediatric Research, Academic Pediatric Association and the American Academy of Pediatrics) who together co-sponsor the PAS Annual Meeting. Members of these organizations are pediatricians and other health care providers who are in the research and academic arena, execute research and provide clinical care to pediatric patients. The combined membership of PAS represents all interests in pediatrics including specialists, generalists and community practitioners. The four sponsoring organizations are leaders in the advancement of pediatric research and child advocacy within pediatrics, and all share a mission of fostering the health and well being of children worldwide.

Exhibit at PAS and reach more than 6,100 pediatric health care providers, giving you the opportunity to meet the decision makers from major medical schools, teaching hospitals and private practice.

Connect with the largest gathering of leaders in pediatrics as they come to educate themselves on the latest clinical and basic research finds in pediatrics.

Exhibition

Included

Cannabis: on sait enfin pourquoi il donne faim - France Soir


France Soir

Cannabis: on sait enfin pourquoi il donne faim
France Soir
Des chercheurs américains ont découvert les explications de la soudaine sensation de faim générée après la consommation de cannabis. L'explication serait neurologique. Facebook icon · Twitter icon · Google icon. ©Martijn/Flickr. L'explication de la ...
Cannabis : pourquoi fumer un joint donne faim ?Marie France magazine
Pourquoi fumer du cannabis donne faim ?Réponse a Tout
Mais pourquoi fumer du cannabis donne faim ?Les News Eco .fr
Fémin Actu

Diplôme Universitaire "Hypnothérapie"

Objectifs

 

Acquérir une formation complète et de qualité à la pratique de l’hypnose, particulièrement dans le domaine de la psychothérapie (hypnothérapie) Apporter aux praticiens des connaissances scientifiques précises sur les phénomènes mis en jeu en hypnose et ses modalités d’action Transmettre des compétences dévaluation et de modalité d’intervention hypnothérapeutique selon le type de trouble présenté  

 

Programme

 

MODULE 1 - 28h


1- Technique et méthode hypnotique 2- De la recherche à la clinique

MODULE 2 - 14h 


1- La dépendance 2- Les addictions

MODULE 3 - 14h


1- Les troubles anxieux 
2- la perte et la dépression

MODULE 4 - 14h


1- La psychosomatique 
2- Etats dissociatifs

MODULE 5 - 14h


1- Douleur aiguë
 2- Douleur chronique

MODULE 6 - 14h


1-Le trans-générationnel 
2- La sexothérapie


MODULE 7 - 21h


Etudes de cas / Supervision


MODULE 8 - 7h 


Conférenciers invités


MODULE 9- 14h 


1- Mémoire 
2- Soutenance théorico-clinique

 


Chine. La grippe aviaire H7N9 continue sa progression - Ouest-France


Ouest-France

Chine. La grippe aviaire H7N9 continue sa progression
Ouest-France
Dix personnes ont contracté le virus H7N9 ces derniers jours en Chine. Depuis son apparition en 2013, cette souche de grippe aviaire cumulerait 600 cas d'infection. Le virus H7N9 ne cesse sa progression. Ces derniers jours, dix nouveaux cas ont été ...
Six nouveaux cas d'infections humaines par le virus aviaire A(H7N9 ...JIM.fr
Nouveaux cas de grippe aviaire A(H7N9) en ChineMesVaccins.net
La Chine signale six nouveaux cas humains de grippe aviaire H7N9Chine.org


Joint EFGCP / DIA / EMA Medicines for Children Conference onDevelopment of Paediatric Medicines: From Learning to Adapting

Editorial

The EU paediatric regulation has now been in force since 2007 and has considerably changed the place of paediatric drug development in the general drug development process. Drug development is no longer possible without considering children. The aim of this conference is to discuss on a high level where we stand with paediatric drug development in Europe, where the partners in drug development, i.e. clinicians, industry, regulators and others, agree and where they disagree, in which area the EU regulation can be considered a success, where the regulation might be modified in the future, where and how its daily interpretation by the EMA will be modified, and where collaboration between the involved players can be improved.

The EFGCP / DIA / EMA Paediatric Conference allows an open discussion between academics, clinicians, regulatory authorities, parents’ & patients’ associations and pharmaceutical industry about paediatric drug development. The conference is an annual event that goes back to two series of annual conferences: a first one initiated in 2005 by EFGCP, and a second one initiated in 2007 by DIA. Both were organised in tight collaboration with the EMEA, which in 2011 changed its name to EMA. Since 2010 the two conference series have been merged, and since 2011 EMA is officially co-producing the conference as an equal partner.

The EU paediatric regulation has transformed paediatric drug development from a topic discussed by a handful of interested paediatricians, clinical pharmacologists and regulators to an issue that is broadly known within pharmaceutical industry, regulatory authorities, the clinical world and other institutions. More than 1000 PIPs have so far been submitted, and virtually everybody within pharmaceutical industry has heard of the PIP requirement.

The level of detail in the key elements of Paediatric Investigation Plan has been continuously discussed since the Paediatric Regulation came into force. In the 2011 conference, EMA announced that changes will come in this area; this year EMA will announce how these changes will look like.

As in previous conferences, representatives from all stakeholders will give presentations, and on day 1, participants will have the choice between three breakout sessions to discuss specific issues in smaller groups. This will allow participants to exchange on eye level and face-to-face with their respective counterparts who otherwise interact predominantly by phone and only occasionally at face-to-face meetings.


 


La première carte exhaustive de l'épigénome ouvre une décennie ... - Le Quotidien du Médecin


La première carte exhaustive de l'épigénome ouvre une décennie ...
Le Quotidien du Médecin
Au travers d'une vingtaines d'études parues dans la revue « Nature », des chercheurs du vaste programme Roadmap Epigenomics Project, lancé en 2006 par les National Institutes of Health (NIH) Américains, présentent la première « carte exhaustive de ...
Première mondiale : l'épigénome humain décodéRadio Monaco
La première carte de l'épigénome humain révèle les secrets de l'ADNFutura Sciences
Publication de la première "carte de l'épigénome" humainLe Journal du Centre


DIU Douleur de l'enfant en pratique quotidienne

Editorial

Co-organisation par les unités douleur des hôpitaux Armand Trousseau et Bicêtre

Formation sur 1 an, avec :

12 journées de formation (96 heures d’enseignement) Des ateliers pratiques 5 journées de formation pratique : stage au sein d’unités douleur pédiatriques 2 journées de présentation des projets professionnels de chaque étudiant Validation : contrôle continu des connaissances, assiduité, réalisation d’un projet professionnel sur la douleur de l’enfant.

Objectifs

acquérir les notions indispensables pour reconnaître et traiter la douleur des enfants 

Programme

http://www.pediadol.org/DIU-La-douleur-de-l-enfant-en.html
 

Intervenants

Comité d'organisation

Comité scientifique

unités douleur des hôpitaux Armand Trousseau et Bicêtre

Dr Fournier-Charrière, Dr Annequin, Dr Tourniaire, Mme Lombart


Cancer: Des heures après l'exposition au soleil, la peau continue de ... - 20minutes.fr


20minutes.fr

Cancer: Des heures après l'exposition au soleil, la peau continue de ...
20minutes.fr
20 Minutes avec agences. Créé le 23.02.2015 à 14:18; Mis à jour le 23.02.2015 à 14:18. Mots-clés. soleil,; cancer · Après une exposition aux rayons ultraviolets du soleil, la peau souffre pendant des heures, même la nuit. C'est ce que révèle une étude ...
Cancer de la peau : les UV agissent aussi la nuitE-santé
Les UV attaquent la peau pendant et après l'expositionTopSanté
Synthèse de la mélanine : un effet paradoxal face aux UVNews Press (Communiqué de presse)
santé log

12th International Congress of Pediatric Pulmonology - CIPP

Editorial

Is the only global meeting that is fully dedicated to pediatric pulmonology.
 

Objectifs

The 12th CIPP has also endeavored to increase its educational activities    

Programme

http://www.cipp-meeting.org/program_day.htm


Logement social et loi SRU : trop de villes encore à la traîne - UniversImmo.com


UniversImmo.com

Logement social et loi SRU : trop de villes encore à la traîne
UniversImmo.com
Malgré la pression étatique et la perspective annoncée il y a longtemps de renforcement des sanctions, plus d'un tiers des communes assujetties au quota minimum de logements sociaux fixé par la loi "SRU" (Solidarité et renouvellement urbain) ne ...
Logement social : Peut-on éviter une ghettoïsation ?RTL.fr
Bilan triennal 2011-2013 de la loi SRU : un tiers des communes n ...Localtis.info


Copedia

Editorial

 

Dear Colleagues,

It is my great honor and pleasure to invite you to participate at the World Congress on Controversies in Pediatrics (CoPEDIA) will take place in Prague, Czech Republic, April 24-27, 2014.

CoPEDIAis a concept congress dealing mainly with controversial issues in the format of debates and discussions allowing ample time for speaker-participant interaction.

The ability to discuss controversial topics with emphasis on clinical solutions in cases where no agreed-upon answers exist provides clinicians with an insight and a take-home message that ameliorates treatment in the most difficult situations.

I very much hope that you will be able to accept my invitation and make an important contribution to the success of this Congress.

I look forward to your participation and contribution.

Prof. Ami Ballin


Speakers

Organizing committee

JIRI BRONSKY, CZECH REPUBLIC
Paediatric Gastroenterology, University Hospital Motol, PragueTAADEJ AVCIN, SLOVENIA
Department of Allergology, Rheumatology and Clinical Immunology University Children's Hospital University Medical Center LjubljanaANTHONY CHAN, CANADA
McMaster University, Department of Pediatrics, Division of Hematology/Oncology, HamiltonCHRISTOPHE DUPONT, FRANCE
Head of the Pediatrics-Gastroenterology Department at the Necker Hospital in ParisGILI KENET
Director, Pediatric Coagulation Service, The National Hemophilia Center, Tel-HashomerSheba Medical Center, Tel-HashomerTHOMAS KUHNE, SWITZERLAND
Professor of pediatric Oncology/Hematology, University Children's Hospital BaselANGELO CLAUDIO MOLINARI, ITALY
Dept. of Hematology and Oncology Head, Thrombosis and Hemostasis Unit, Giannina Gaslini Children's Hospital, GenoaHANIA SZAJEWSKA, POLAND 
Department of Paediatrics, The Medical University of WarsawVITTORIO PENGO, ITALY
Clinica Cardiologica, Centro Trombosi,Dipartmento di Scienze Cardiologiche Toraciche e Vascolari, Università degli Studi di PadovaRICHARD RUSSELL, SCOTLAND
Consultant Paediatric Gastroenterologist Yorkhill Hospital, GlasgowRICCARDO TRONCONE, ITALY
Head of the European Laboratory for the Investigation of Food-Induced Diseases, University Federico II, NaplesJARON RABINOVICI, ISRAEL
Department of gynecology and obstetrics, Sheba Medical Center, Tel HashomerCH VAN OMMEN, THE NETHERLANDS
Department of Pediatric Hematology Emma Children's Hospital AMC, AmsterdamDAVID C. WILSON, UK
Paediatric Gastroenterology and Nutrition, Child Life and Health, College of Medicine and Veterinary Medicine, University of Edinburgh
 


Sévices aux enfants

 

Nul ne peut rester indifférent face à un enfant maltraité. Encore faut-il savoir lever le déni et reconnaître la maltraitance. Celle-ci touche toutes les classes sociales et serait responsable d’une à deux morts par jour d’enfants de moins de 15 ans sur le territoire national. L’incertitude sur les chiffres de la mortalité due à des sévices est très dérangeante et témoigne de la difficulté à établir un diagnostic de certitude et de s’en donner les moyens encore de nos jours. Les petits enfants sont les plus touchés.

 

Si on extrapole les résultats des études récentes menées dans les pays à haut revenu à la France, dix pour cent de nos enfants seraient en danger. C’est l’affaire de chacun et avant tout celle des médecins d’identifier un enfant maltraité ou à risque.

 

C’est l’ODAS (Observatoire national de l’action sociale décentralisée) qui a introduit la distinction entre enfants maltraités et enfants en risque, regroupés sous l’appellation d’enfants en danger. En France, c’est la notion de danger qui fonde la protection de l’enfance. Ceci a abouti d’une part à la création d’un Observatoire National de l’Enfance en Danger (ONED) et d’autre part a contribué à la réflexion ayant servi de base à la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance.

 

Certes, toute prévention est illusoire si le premier passage à l’acte par l’adulte maltraitant conduit d’emblée à la mort de l’enfant. Encore faut-il identifier la cause de la mort comme étant une maltraitance. Pour les autres et selon le fameux adage « On ne trouve que ce que l’on cherche », il est capital pour les professionnels de santé d’identifier la cause de chaque lésion traumatique chez un enfant, y compris de la plus petite ecchymose chez un nourrisson qui ne se déplace pas tout seul. En effet, faire la part entre accident et maltraitance est souvent difficile mais c’est là tout l’enjeu pour les professionnels, qu’ils soient médecins, enseignants, éducateurs, travailleurs sociaux, policiers ou magistrats. Connaître toutes les formes que peut prendre la maltraitance est de ce fait indispensable.

 

Ce colloque a plusieurs buts. Tout d’abord, faire le point sur l’épidémiologie afin de mieux cerner les enfants en danger et tenter d’approcher le nombre réel de morts. Ensuite se pencher sur les différentes formes que peuvent prendre les sévices afin de faciliter leur identification. Enfin préciser le cadre légal pour la prévention et le signalement.

 

 

 


Congres Laser

Formation Urgence

Congres Psychiatrie

Formation Dermatologie

Congres Urologie